Vendredi 01 mars 2024 : St Aubin | Santez Nonn & Sant Dewi | duodi 12 ventôse an CCXXXII : Orme (m)

Cousinages

Base des cousins de la Marquise

Base Bret'Anjou

Relevés d'actes

Nos cousins remarquables

Meuniers

Agenda

Toutes les bases généalogiques

Cousinages par lieux

Adhérents par régions

Calamités

Comptes-rendus

St Aubin (01 mars)

Saint Aubin naquit dans le diocèse de Vannes en Bretagne. Dieu lui fit comprendre dès sa jeunesse quel bonheur il y a à se détacher de toutes les choses terrestres, pour se donner tout à lui. Il abandonna donc les douceurs de la vie familiale, pour se conscrer au service de Dieu, dans le monastère de Tintillant, où il édifia tous les religieux par son humilité, son obéissance et ses autres vertus. Elu abbé de cette sainte maison, il la gouverna pendant vingt-cinq ans.

La sagesse et la vertu du saint abbé jetaient un tel éclat, que l'Eglise d'Angers, ayant perdu son évêque, l'élut unanimement pour lui succéder. Il fut obligé, après une longue résistance, d'obéir à la voix de Dieu, qui s'exprimait par les suffrages du peuple. Il s'acquitta de ses fonctions difficiles en ces temps barbares avec un zèle exemplaire. Il prêchait sans relâche, en ayant pour maxime que l'âme a, comme le corps, besoin d'une nourriture fréquente. Un grand désordre régnait alors en France : la coutume autorisait les mariages incestueux. Aubin, prenant la défense des intérêts de Dieu et des lois de l'Eglise, s'éleva de toute sa force contre cet abus sans craindre l'autorité des rois ni le pouvoir des grands. Il profita de son crédit auprès du roi Childebert pour obtenir la réforme de divers abus et la réunion de plusieurs conciles dont la plupart se tinrent à Orléans.

Saint Aubin mourut des fatigues d'un voyage en Arles, qu'il fit pour consulter saint Césaire, à l'âge de quatre-vingts ans, vers le milieu du VIe siècle. Son culte s'est répandu en France et dans une grande partie de l'Europe.

Connexion

Pas encore adhérent ? J'adhère

Connectez-vous